Dernières Nouvelles

Derniers échos

2019

Eh oui, il y a eu un « trou ». Votre chroniqueur a été « muet » ( ça peut lui arriver?!) pendant une période pour cause de rhumes divers et d’une escapade dans son pays d’origine ( Madrid, Séville et Cadix n’ont plus de secrets pour lui ou presque plus). Il est de retour sur ses terres tasquaises et  s’empresse donc de vous donner des nouvelles du club et surtout de son Président.

    En effet, notre Président  a été  victime d’une acrobatie dans un escalier et  a dû être hospitalisé et opéré. Le Pauvre est actuellement en rééducation dans un établissement tarbais. Son moral d’enfer, son courage et sa bonne humeur légendaire lui permettent d’être déjà debout même s’il doit se servir encore de béquilles. Tous les membres du club lui souhaitent un bon rétablissement et un retour rapide au Moulin auprès de son épouse. Ils se sont mobilisés et font  en sorte de soutenir Jean-Michel et Danièle du mieux possible. C’est à ça aussi que l’on voit l’esprit de club.

Semaine du 14 au 21 avril

      Samedi après-midi 20 avril: Sortie possible à TRIE (65)// Trois circuits proposés: 50,65,80 km// Inscription possible dès 13h ( peut-être un peu avant). Pensez à ouvrir votre boîte mail pour avoir les infos.

 

Petit jeu pour divertir notre Blessé entre deux séances de rééducation.

Jean-Michel, le randonneur fou mais raisonnable, te propose un parcours-devinette. Peux-tu deviner son trajet lors d’une boucle « Labatut-Labatut »?

UN
Passage dans un village cher à notre ANNIE DU VELO
DEUX
EN BAS
TROIS
EN HAUT. Pas de gilets jaunes!
TROIS BIS
Lavoir d’un célèbre Colombien
QUATRE
Elles m’ont reconnu. Elles t’auraient reconnu aussi.
CINQ
Il annonce le café à prendre en terrasse!
N’hésite pas à m’envoyer ta réponse.

affiche

Samedi 30 mars 2019

Brevet d’Initiation AUDAX 100KM

Organisé par

Bas-Armagnac Cyclo Club de Nogaro

Distance : 102km Dénivelé : +600m

Moyenne entre 20 et 22km/h

« Tout le monde part ensemble, roule ensemble et rentre ensemble »

Le(s) groupe(s) de participants sont encadrés.

Pause casse-croûte TDS à St Gor (à 52 km)

Tarif : 3€/participant

Accueil des participants : à partir de 11h30 (pot d’accueil)

Gîte d’étape de Nogaro

Avenue des sports

32110 NOGARO

(pour y parvenir, suivre les flèches « Gîte d’étape communal »)

Départ : 13 heures précises

Retour : à partir de 18h30 avec pot de départ

Responsable : Gilles Busipelli 

Contact : Jacques Barthe : 06.31.59.34.72

 

Sortie  » découverte du Cyclotourisme au féminin » du 16 Mars20190316_111056

Notre grand Maître vous informe: Opération réussie puisque les féminines étaient majoritaires comme vous pouvez  le voir sur la photo prise par Sylvie. Il y avait plus d’anciens que de nouveaux, mais on a assisté au retour de Maryse BRETHES qui avait roulé avec nous à la même époque l’an dernier et aux grands débuts de Michéna. Comme le chef-traceur n’était pas là, on a pris des libertés avec son parcours (et ce volontairement et non à la suite d’erreurs de parcours du guide suprême): une petite boucle vers Hères et Mazères, une autre pour passer dans le quartier des Rouges et un passage à Tasque. 32 km au compteur à 17,7 de moyenne, je crois qu’on était dans l’esprit. Petite collation à la Maison des Associations, tout le monde semblait content et les dames sont demandeuses pour réitérer l’opération.

 

 

 

Semaine du 11 au 17 mars.
Mardi 12 : Belle brochette au départ : Dédé, Jean-Michel, Jako, Alain G, Jean-Pierre R, Gérard et Coco des Rouges. Le vent est présent lui aussi. Après mûre réflexion, ce petit peloton prend la direction de Préchac puis bifurque vers Termes. Il paraît que la route est meilleure quand passant directement par Tasque, certains ont l’assisse douillette. Donc vent de face mais on avance. Les plus fragiles restent bien à l’abri, les autres assurent le train. La côte de Termes est avalée sans problèmes, le groupe reste bien dense. Le vent est encore défavorable mais ça discute ferme. Certains veulent aller jusqu’à St Griède mais le Sage décide que la direction de Lapujolle est meilleure donc tout le monde l’écoute. Finalement, la pause casse-croûte se fait à Gée-Rivière, l’église romane est toujours là. La fine équipe repart vent dans le dos, l’allure s’en ressent. Les relais sont mieux partagés et de plus en plus vifs. Quelques intrépides s’échappent mais à Riscle , patrie natale du Sage, a lieu le regroupement général. Le groupe traverse ce beau village, la tête haute et la pédale facile, puis prend la direction du célèbre Bois. Attention, la « côte de Léon » se profile, les filous se placent . Le sprint est lancé, certains renoncent vite . Au sommet , le plus jeune peut modestement lever les bras. Tout le monde se calme. Cahuzac, les Rouges, Préchac, Jû où le Coco se pose puis Plaisance. Il faut signaler qu’à Préchac, deux pédaleurs ont mis la flèche vers l’arrivée: l’un était pressé, l’autre fatigué. Bilan, une sortie bien sympathique pour cette équipe de joyeux pédaleurs tous aussi alertes que retraités.
Semaine du 3 au 10 mars
Mardi 5,  3 cyclos au lieu de rendez-vous habituel, Gérard, Jako et Jean-Michel. Petit tour d’une quarantaine de km dans la plaine, avec tout de même la surprise habituelle de Jako: montée par un chemin inconnu pour rejoindre le chemin de crête entre Auriébat et Tieste. Résultat, 2 bonshommes à pied. Pour préparer le 200 de la fin du mois, Jean-Michel, très professionnel, a prolongé sur Cahuzac, Maumusson, Madiran, mais pour revenir à Plaisance, il y avait encore une côte. Il faut noter que ce même jour  Coco des Rouges  pris par diverses occupations n’a pu être au rendez-vous à l’heure et est donc parti seul . Il a eu le plaisir de rouler un moment avec Pierrot Pajot un ancien licencié de notre clubJeudi 7, encore moins de monde: Dédé et Jean-Michel. Toujours dans l’optique du 200, ils sont allés à Pouyastruc, Castevielh, Chelle-Débat et retour. 90 km avec un phénomène qu’ils n’ont compris ni l’un, ni l’autre. Comme samedi dernier à Nouilhan, ils ont eu le vent dans le nez à l’aller, au retour, en tournant à droite, en tournant à gauche… Ils ont décidé de faire le trajet en sens inverse la semaine prochaine, sans être certains d’avoir le vent favorable. Les phénomènes climatiques du Sud-Ouest sont encore une grande énigme pour notre Champagnol. Leur équipier Coco, futur participant du 200, s’inquiète de constater que les deux lascars vont être entraînés comme jamais . Samedi 9 , seuls Christian de Bières, Coco des Rouges et Olivier de Plaisance ont osé partir rouler par ce temps gris et venteux. Ils ont effectué une sortie sympathique avec une seul côte et l’ arrêt habituel au pied de la charmante église romane de Gée-Rivière. Il est à noter que profitant de leur parfaite connaissance du terrain ils ont parfaitement géré le vent et su retarder l’arrivée des averses.
Semaine du 25 février  au 2 mars
Samedi 2 mars : Ils ont été 4 à se rendre à Nouihlan pour l’ouverture du CODEP65. En effet, Sylvie, Christel et Jean-Michel ont « récupéré » Coco des Rouges qui arrivait de son beau quartier à Belloc. Notre petit peloton à la remarquable parité s’est rendu par Labatut, Maubourguet, Larreule à Nouilhan. Là, nos trois Mousquetaires ont pu déguster un excellent café et grignoter quelques friandises avec modération bien entendu. Coco en a profité afin de saluer quelques-uns (unes) de ses collègues pyrénéens de BRM. Après la photo traditionnelle, ils sont repartis par Lafitole, Maubourguet, Jû-Belloc jusqu’à Plaisance. Coco les a abandonnés à Jû afin de rendre visite à sa famille. Cette sortie s’est déroulé à une allure raisonnable qui a permis de rester bien ensemble. Nos féminines ont apprécié de diverses manières la présence d’un vent d’ouest assez violent: Christel a senti ses forces décuplées par Eole alors que Sylvie se aurait bien apprécié qu’il s’abstienne de souffler. Les hommes, aussi galants qu’élégants,  ont essayé de leur faciliter leur progression vers l’arrivée.
Mardi 26: Les Plaisantins ont porté haut leurs couleurs par cette après-midi printanière. Pas moins de 9 participants aujourd’hui: Christel et Karin, Coco de Belloc, Dédé, Gérard de retour de vacances, Jako, Jean-Michel, Jean-Pierre et Philippe. Direction Rabastens, pause casse-croûte sous les halles où nous sommes rejoints par un ex-jaune et noir, j’ai nommé l’Aigle de Sombrun. Retour par Lacassagne, Bazillac etc. Les choses ont commencé à se dégrader puisque nous avons perdu Michel à Maubourguet, Karin à Herès, Coco à Belloc. Jean-Michel a veillé au grain et a personnellement raccompagné chacun devant son domicile, il faut bien un responsable tout de même ! Son dévouement est aussi remarquable que remarqué.
Semaine du 18 au 24 février

Samedi 23 : Olivier sous la conduite de Jean-Michel a à son tour reconnu ce déjà célèbre petit circuit . Ils ont pédalé calmement en préparant le match de notre XV de France de l’après-midi et sûrement aussi celui des équipes séniors de notre chère USP rugby de dimanche.

Mercredi  20: Beau succès pour la découverte du petit circuit de notre future randonnée des Vendanges: pas moins de 7 participants, record pour cette année 2019. Heureusement que Jako était là pour  remettre le peloton sur le bon chemin, une première fois pour prendre la direction d’Esparbès et une deuxième pour tourner à gauche dans la montée de Coutens. Tout le monde trouve le circuit raisonnable, surtout parcouru à allure modérée (plus modérée que dimanche).

Semaine du 4  au 17 février

Dimanche 17: Finalement, ils étaient 4 au départ du parcours cyclotouriste de la cyclo organisée par l’USP cyclisme . Ils ont pédalé de concert pendant une partie puis Karin a laissé filer les 3 masculins Dédé, Jean-Michel et Coco des Rouges un peu excités ce jour-là. Nos 4 Mousquetaires ont effectué ce circuit sans problèmes et ont pris bien du plaisir sous un beau soleil. Claude remercie les cyclotouristes venus de St Germé, Nogaro ou d’ailleurs pour leur participation à cette première  « Plaimont Jean-Luc Garnier« .

P1140679
Un départ à fond mais tout en décontraction et souplesse.
P1140858
Notre Dédé tente-t-il une échappée dont il a le secret?
P1140915
Coco attaque-t-il? Dédé semble souffrir.
P1140861
On retrouve notre vrai Coco bavard et débraillé mais en souplesse.
P1140918
Notre Président toujours aussi élégant et prudent!
P1140878
Notre féminine présente parfaitement décontractée et souriante malgré la souffrance dans l’effort. Bravo à elle!!!!

 

20190217_150401 (1)
Les voilà à l’arrivée! Ils ne sont que 3 car Dédé a été trop pressé de se rafraîchir.
Mercredi 13 , les Cocos ont réalisé une sortie patrimoine pyrénéen autour de Maubourguet baigné par le soleil. Ils ont profité de ce beau-temps pour pique-niquer. Jeudi 14, faut-il y voir un effet Saint Valentin, pas moins de 6 participants: Alain, Dédé, Jako, Jean-Pierre, Philippe et moi. Comme d’habitude aucun parcours prévu alors Dédé propose de reconnaître le petit circuit de la Jean-Luc. On est parti tranquillement par Préchac jusqu’à Termes, vent dans le nez jusqu’à Bonnet et les hostilités ont commencé. Les bosses et la route de crête entre Loussous et Mondébat avec vent défavorable ont fait leur oeuvre si bien qu’à Saint Aunix le groupe s’est coupé en deux: 3 sont rentrés sagement à Plaisance et les 3 autres ont terminé le parcours avant de rentrer par Préchac. Vendredi 15, notre randonneur fou a fêté la Saint Claude en réalisant son Dodécaudax 200 de février. Il vous fera un compte-rendu prochainement.
Semaine du 28 janvier au 3 février
Lundi 4 : Le Coco des Rouges avait besoin de s'aérer. Il est donc parti faire le parcours cyclotouriste de la future organisation de l'USP Cyclisme le 17 février. Il a eu un peu froid au départ mais peu à peu il a pu se réchauffer sur les crêtes. Il est rentré satisfait d'avoir pu se dégourdir les mollets. Jeudi 7 : Les Cocos des Rouges sont allés reconnaître la future sortie délocalisée ( départ de l'Isle de Noé). Ils ont bien profité du soleil et ont effectué un parcours essentiellement plat en empruntant deux routes parallèles sur les deux rives de la Baïse. Le Coco curieux avait trouvé ce circuit parmi ceux proposés par les Bleuets Mirandais sur leur site, il les remercie vivement. Samedi 9, les 3 habitués ont changé un peu leurs habitudes en allant à Marciac, bas de Troncens et gravi la longue mais agréable côte vers la forêt de Betplan. Retour plus classique par Villecomtal, Rabastens, Liac... Nous avons eu la chance de découvrir une route parfaite sur le long faux plat entre Villecomtal et Rabastens, un vrai billard.

Semaine du 28 janvier  au 3 février : Il pleut, il pleut, c’est gris. Les Plaisantins restent à l’abri.

Semaine du 21 au 27 janvier

Samedi 26 : Jako étant parti de bonne heure afin d’être de retour pour voir le match de rugby à la télé, à 13h30 ils étaient cinq : Dédé, Jean-Michel, Olivier et les Cocos des Rouges pour participer à la sortie du samedi. Le point café prévu par le SOM était annulé pour cause de météo défavorable. Le têtu des Rouges voulant tout de même y aller boire le café, nos cinq pédaleurs ont pris la direction de Maubourguet. Ils ont roulé calmement jusqu’au « bar des autobus » en conversant. Là, ils ont été accueilli fort aimablement. Ils ont dégusté le café pour les uns, le thé pour les autres confortablement installés en terrasse afin de profiter du soleil. La météo n’était pas finalement aussi désagréable que prévu par la grenouille pyrénéenne. D’ailleurs , un débat ( pas le Grand) a permis à nos compères de se demander si les Pyrénéens ne devenaient pas un peu frileux.vélo

Le retour s’est effectué par Lascazères, Soublecause, la ½ côte de Castelnau, Préchac avec option par Caixon et la côte de Monségur pour certains.

Jeudi 24: Le Plaisantin était rare au rdv habituel. Jean-Michel en a donc profité pour ne faire que du plat: Plaisance, Marciac, Plaisance, Riscle, Plaisance. Les Cocos sont allés pédaler sous le soleil du côté du lac de Basillon, Bétracq, Madiran et Riscle.

Semaine du 14 au 20 janvier

Samedi 19:   Les Arricastre (avec ou sans s) ont fait manger toutes les côtes de leur fief à  Jean-Michel. Il paraît que ce dernier  devait absolument découvrir où habite Mickaël et d’autres joyeusetés du même tonneau

Mercredi 16:  Cet après-midi, affluence inhabituelle à la Maison des Associations, Dédé et Jean-Michel les habitués nouvellement promus dans le club des ( + 70, et je précise que ne parle pas de kg ) ont reçu le renfort de Jean-Pierre,  Jako et Alain ainsi que celui  de Coco de Belloc . Karin, elle , a roulé en solitaire , elle a été aperçu par le groupe précédent  pédalant  dans la campagne entre Hères et Ju. Les Coco(s) des Rouges ont roulé en duo et le Coco a complété cette balade en bouclant son Dodécaudax de Janvier ( Cr à suivre). Il convient d’ajouter à ces 9, Philippe qui a roulé seul  le mardi. Donc , nous compterons 10 . Le beau temps fait sortir les Plaisantins de leurs tanières et c’est tant mieux. PARTICIPATION  REMARQUABLE car avoir 50% de licenciés pédalant un jour de janvier, c’est pas mal.

Semaine du 7 au 13 janvier

Samedi 12 janvier: Pt café à Laloubère pour notre randonneur fou. Il devait inclure ce passage à Laloubère dans son Dodécaudax de Janvier. Hélas, une énorme fuite à son Cumulus détectée la veille à son retour de notre réunion ( garage « légèrement »humide) l’a obligé à revoir son plan savamment élaboré. Donc , il n’est pas parti à 6h mais à 10h30 après avoir réglé ce problème grâce à l’aide de Nicolas le meilleur plombier…du quartier des Rouges et peut-être d’ailleurs. En effet, c’est par téléphone qu’il fait sa prescription à notre randonneur qui a pu limité les dégâts des eaux et avoir de nouveau de l’eau froide. Donc , trêve de bavardages, et revenons à la balade : départ assez frais, Maubourguet, Vic, Tarbes, pique-nique au jardin Massey et arrivée au pt café. Là, accueil chaleureux et convivial comme d’habitude au siège de l’UALaloubère Cyclo. Eh oui, il y a des lieux où le café est meilleur qu’ailleurs et cet endroit en fait partie. Notre pédaleur a dégusté café et gâteaux en compagnie d’un groupe fort sympathique de Juillan. Ensuite , il est reparti par Soues, Séméac, Sarrouilles, Laslades ( petit clin d’oeil à Dédé et Jean Michel) Pouyastruc, Rabastens, Labatut puis les Rouges. Bilan  : 115 km de balade fort agréable malgré une belle crevaison avant Rabastens. D’ailleurs à ce sujet, notre randonneur a remarqué que le seul a lui avoir proposé son aide a été un coureur à pieds alors que des cyclos sont passés sans rien dire. Heureusement, après cet incident, il a croisé le groupe de Juillan et a apprécié leurs encouragements.

Olivier, Jean-Michel et Dédé devaient aller tester la plaine Louslitges-Peyrusse sous la houlette de Dédé le local  mais ils ont changé eux aussi leur programme. Ils ont bouclé une sortie de 65 km en  sillonnant les routes de Crouseilles, Moncaup. Ils ont pu se défouler en toute quiétude.

Vendredi 11: réunion de rentrée. Son compte-rendu sera fait prochainement.

Pas de nouvelles de la sortie de mercredi.

Semaine du 31 décembre 2018 au 6 janvier  2019

Samedi 5 janvier: On prend les mêmes plus Christian le  frère cadet de Dédé et c’est reparti. Ils prennent la direction de Préchac – Les Rouges- le pont de Cahuzac puis direction Maumusson. La côte de Balembitz donne lieu à une passe d’armes entre les frères Arricastre(s) mais le plus jeune, respectueux, laissera son aîné passer en tête au sommet.  Avant Maumusson , ils prennent la route des Domaines ( Laffitte-Teston; Piron) qui les conduit à St Mont. Là, ils optent pour l’option JPR, encore une fois absent , et arrivent donc à Gée-Rivière où bien sûr ils font la pause ravito au pied de la belle église romane. Pour le retour, ils optent pour la version classique: centre-ville de Gée, pied d’Arblade le Bas, St Germé, Tarsac, Monplaisir et bas de Termes. Ils évitent de tourner à droite et préfèrent filer  tout droit vers Tasque afin de ne pas risquer que Dédé soit tenter de renouveler sa cascade. Un petit crochet par le splendide quartier des Rouges où  Coco met la flèche vers son manoir et ils rentrent à Plaisance. Au total, une sortie aussi joyeuse qu’alerte révélatrice de l’humeur des participants.

Mercredi 2 janvier : Premiers coups de pédale pour Olivier, Dédé, Jean-Michel et le Coco des Rouges. Que faut-il en penser: Ont-ils été très sages pour les fêtes ou bien sont-ils  sortis pour éliminer les traces des leurs  excès  de table? A vous de juger! Ils ont roulé à un rythme tranquille en direction de Rabastens puis St Sever de Rustan. Là, ils ont dégusté la côte de Sénac puis ont pris la direction de Villecomtal. Après un léger ravito dans ce charmant village, Dédé a pris les commandes et le rythme est devenu plus soutenu. Notre Gaillard de Louslitges voulait-il montrer que son récent  passage à la dizaine  supérieure ne l’avait en rien affaibli? Le retour à Plaisance s’est fait donc assez rapidement après avoir parcouru entre  70 et 74 km selon les compteurs. Pour une première sortie de l’année , était-ce bien raisonnable? Sûrement  puisqu’ils sont rentrés souriants sous le soleil hivernal.